Propositions et pistes d’actions



  • Vous pouvez partager ici vos propositions sur la thématique "formation et acteurs".

    Thème 3 : Formation et acteurs

    • Sur quels membres de l’équipe de la bibliothèque s’appuyer pour mettre en place des actions d’inclusion numérique ?
    • Comment renforcer la formation des professionnels sur le numérique, sur l’accueil ?
    • Comment favoriser la professionnalisation des médiateurs numériques au sein des bibliothèques ?
    • Quelles compétences sont à mobiliser pour mener des actions d’inclusion numérique ?
    • Faut-il prévoir des formations spécifiques pour l’inclusion numérique ?



  • Nos tutelles doivent comprendre qu'il faut dorénavant embaucher des MEDIATEURS NUMERIQUES en CDI! Quitte à prioriser sur ces compétences avant celles de bibliothécaires-gestionaires de collections! Et non plus embaucher des contrats précaires pour ces compétences qui représentent un vrai métier!
    A Metz, nous avions un contrat-aidé qui était médiateur numérique : son travail était très apprécié du public en rupture numérique (ces derniers voulaient même le payer pour les services rendus!)...la précarisation de son CDD l'a fait démissionner. Nous nous sommes retrouvés plusieurs mois sans médiateur numérique.....les collègues bibliothécaires faisant de leur mieux mais forcément moins bien pour palier ce manque de compétences!
    Informer nos tutelles mais aussi les organismes de formation tel que le CNFPT pour qu'ils se rendent compte que médiateur numérique n'est plus une option. Les formations de médiateur numérique en médiathèque n'existent pas en tant que telle.....réagir, svp!
    Il faut également fortement inciter les médiathèques à travailler avec les opérateurs tels que Pole Emploi, la CAF etc (et réciproquement) puisque nos publics sont LES MEMES! cela existe déjà au coup par coup : il faut inscrire cela dans une loi car nous nous heurtons sans cesse à des barrières administratives.



  • Proposition -problématique : organiser une politique d'accueil informatique dans les médiathèques. Avec quel périmètre ? Cette politique d'accueil doit permettre de répondre à : face à une demande d'un usager sur le champ de l'inclusion numérique, comment on gère , Ce qu'on traite dans la médiathèque, ce qu'on ne traite pas, vers qui on redirige, etc.



  • Importance d'installer des dispositifs pérennes en effet sur ce sujet car le besoin va demeurer.



  • [GT réunion 1] Faciliter le recrutement en bibliothèques à d’autres filières professionnelles



  • Garantir un cadre d’emploi pour les médiateurs numériques (évolution de carrière possible, mettre fin aux emplois précaires) [GT réunion 1]



  • [GT réunion 1] Rénover et renforcer la place du numérique dans les formations initiales



  • L'échelon départemental peut être un territoire privilégié pour accompagner la formation et la mise en réseau des acteurs de l'inclusion numérique, dans une logique de transversalité.

    Existence de leviers (schémas départementaux d'accès des services au public) et d'outils (bibliothèques départementales, services sociaux).

    Expérimentation possible sur des territoires ciblés (communauté de communes).



  • @Malik-Diallo a dit dans Propositions et pistes d’actions :

    Proposition -problématique : organiser une politique d'accueil informatique dans les médiathèques. Avec quel périmètre ? Cette politique d'accueil doit permettre de répondre à : face à une demande d'un usager sur le champ de l'inclusion numérique, comment on gère , Ce qu'on traite dans la médiathèque, ce qu'on ne traite pas, vers qui on redirige, etc.

    Cette démarche implique également de cadrer en interne l'intervention des bibliothécaires : inclure et circonscrire cette mission dans le projet d'établissement (PCSES), la diffuser via une charte de l'accompagnement numérique par exemple, l'inscrire dans les fiches de poste ou les fiches de missions des agents concernés.



  • @Aurelien-MOREAU En Indre-et-Loire, nous essayons de lier des diagnostics des usages et services numériques dans les bibliothèques à des formations, effectuées par une entreprise, si nous n'avons pas la compétence ou la capacité à répondre au besoin en interne. Le lien se fait très bien, et le personnel de la BD est là pour formaliser la demande. Nous sommes en cours et c'est fait dans le cadre d'une BNR, pour l'instant les retours sont bons. Les référents de secteurs de la BD doivent ensuite suivre ces évolutions, mais nous avons commencé trop récemment pour tirer des bilans - plusieurs équipes sont bénévoles, combien de temps le bénéfice durera-t-il ? Par contre les diagnostics ont permis de présenter la démarche aux élus.


Log in to reply