Partages d'expériences : exemples et bonnes pratiques



  • Vous pouvez partager ici vos exemples et bonnes pratiques sur la thématique "publics".

    Thème 2 : Publics

    • Comment identifier les publics en situation d’exclusion numérique ?
    • Quel accompagnement proposer ?
    • Comment accompagner les publics spécifiques ?
    • Doit-on décliner l’accompagnement en fonction des différents publics ?
    • Sur quels outils s’appuyer pour accompagner les publics ?



  • Bonjour,

    Voici mon petit retour d'expérience concernant les médiathèques (mais aussi les CLIC et les CCAS).

    Quel accompagnement proposer/Sur quels outils s'appuyer ?

    Premiers Clics propose 2 choses :

    • des cours gratuits en ligne disponibles pour le grand public
    • la possibilité d'utiliser ces cours comme un support de formation pour animer des ateliers numériques
    • la possibilité d'acquérir l'ensemble des cours au format PDF

    Les médiathèques "partenaires" de Premiers Clics informent le public dans leurs locaux, à l'aide d'affiches téléchargeables et imprimables directement depuis notre site (rubrique "Inclusion numérique"). Mes derniers partenaires sont les médiathèques de Rennes et de Marseille. La liste complète des collectivités, bibliothèques et partenaires qui utilisent nos cours ou parlent de Premiers Clics est disponible ici :
    https://www.premiers-clics.fr/nos-partenaires/

    Premiers Clics est né d'une initiative citoyenne qui proposait aux origines uniquement des cours gratuits en ligne. Face à la demande croissante et à la diversité de nos offres, un SIREN est en cours de création.

    Pour plus d'informations n'hésitez pas à me contacter en passant par notre site ou via le profil Tweeter @PremiersClics.

    Cordialement,

    Thibaut M.
    www.premiers-clics.fr



  • • Comment identifier les publics en situation d’exclusion numérique ?

    Les personnes en situation d'exclusion numérique ont pour la plupart une démarche d'aller demander conseils et informations à l'espace numérique (quand il est présent). En tout cas, ils s'attendent à retrouver une médiation pour les accompagner dans leur démarches.

    • Quel accompagnement proposer ?
    Quand c'est possible, lorsque je suis présent, j'essaie de les aider et de les accompagner (démarches administratives interminables quand les usagers ne connaissent pas les sites), ou parfois juste des problèmes d'impression en A4. Le numérique, c'est super mais il y a un nombre incalculable d'options à connaitre. Les usagers ne les connaissant pas forcément, ils se retrouvent vite bloqués.

    Donc après une question de médiation sur le terrain/service public, le mieux est par la suite de créer des ateliers spécifiques.

    • Comment accompagner les publics spécifiques ?

    Il faut s'adapter, le numérique peut répondre à quasi toutes les demandes aujourd'hui. Le numérique peut répondre aussi aux questionnements numériques. Mais quand un usager n'a pas les bases, il devra trouver des livres souvent frustrant et technique qui le dissuadera de plonger dans ce domaine. On en vient à la fameuse fracture numérique. Des cours sont nécessaires, où le public doit vraiment travailler quotidiennement pour s’adapter. Cela demande des mises à dispositions exceptionnelles mais qui seront nécessaires.

    • Doit-on décliner l’accompagnement en fonction des différents publics ?
    De mon action sur le terrain, les demandes numériques sont variées. Forcement comme je l'ai cité en amont, le numérique peut intervenir dans de nombreux domaines (du simple surf à la numérisation de photos par exemple). Il serait peut être plus cohérent d'accompagner les publics par besoin.

    • Sur quels outils s’appuyer pour accompagner les publics ?
    Des ateliers et services communautaires pouvant toucher tous les publics.



  • @Onypsis A quel moment quelqu'un évoque t-il la COMMUNICATION de ce qui se fait déjà? Beaucoup d'initiatives sont menées pour accompagner le public au numérique. Je ne vois malheureusement jamais des stratégies de com' dignes de ce nom au niveau des médiathèques mais aussi au niveau de la commune, mettant en avant ce que nous, bibliothécaires, faisons déjà pour les citoyens! Dommage!


Log in to reply