À propos du groupe de travail 1



  • @mission-société-numérique
    bonjour, dans vos cibles vous évoquez les personnes et les territoires mais pas les acteurs collectifs. Nous animons un réseau associatif en Normandie. nous pouvons vous témoigner des difficultés rencontrées par une grand nombre de responsables associatifs quel que soit leur âge à faire entrer la gouvernance associative dans l'ère numérique. Il y a certainement un travail à faire ici et nous voulons bien vous y aider.



  • This post is deleted!


  • This post is deleted!


  • Bonjour
    Avant de sensibiliser le public, il faut sensibiliser les directions et gouvernances des institutions et associations.
    J'avoue que depuis 6 mois les mentalités ont bien changé et évolué dans le bon sens.
    Je pense qu'il existe deux niveaux de sensibilisation:
    Le premier étant de faire comprendre à une frange de la population ce qu'est le numérique et comment s'en servir.
    Le second étant de faire prendre conscience aux futurs salariés que certains métiers vont disparaître et qu'il faudra se former sur un autre métier. Pour cela il faut qu'ils en aient conscience.
    A l'école de la deuxième chance de Marseille nous ouvrons une session de préqualification au déploiement de la fibre optique. Il faut que les 18 jeunes soient conscients que dans qq mois ce métier va péricliter et qu'il faudra rebondir. Rebondir sur les IoT, la domotique,... bref qu'ils soient en veille.
    Bonne journée



  • bien d'accord avec l'ordre dans la sensibilisation:
    environ 600 000 élus et 1 800 000 agents territoriaux auxques onpeut ajouter environ 3 000 000 de TPE PME.
    Donc l'association de la médiation et de la formation va dans le bon sens.
    voir le sujet : "sensibilisation des élus et agents locaux aux mutations induites par le numérque".



  • @egov les élus, les agents territoriaux, les dirigeants de PME certes... mais n'oubliez pas les dizaines de milliers de dirigeants associatifs,, les centaines de milliers de bénévoles qui au quotidien sont au contacrt des citoyens. ne réinventons pas la machine à vapeur... Mobilisons les acteurs en place comme les MJC, les centres sociaux, les foyers ruraux...et autres structures . Elles sont partout sur les territoires, Leur mission historique est de qualifier les territoires, de former les citoyens.... mais il faut pour cela les cultiver, les mobiliser les qualifier



  • Je pense s’appuyer sur les espaces informatiques EPN car nous accueillons un panel représentatif de la société (enfants, adultes, seniors, demandeurs d’emploi....).



  • Voir Solidarités numériques et politique de la ville : Un levier pour réduire les inégalités 2011
    http://www.ville.gouv.fr/IMG/pdf/Reperes_Solidarites_numeriques_2011.pdf





  • @formahicham En Normandie les EPN sont en nombre limité et leurs activités visent en priorité des niches. Le tissu associatif "ordinaire" par exemple peine à utiliser ces outils. Les EPN ne sont couvrent pas le territoire. Dans une démarche inclusive il faut être partout. Dans chaque canton de france on trouve une MJC ou un centre social, un foyer rural, une maison pour tous, un centre de loisirs, une amicale laique.... Ces structures locales mise en place par la la Veme République pour accompagner le développement des territoires pourraient être ici mises à contribution. Il suffit de les mobiliser et les accompagner


Log in to reply